AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité


MessageSujet: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 15:44


✖ Margaret Neville ✖
« Countess of Oxford »

✖ WHO I AM ✖
Je suis venu(e) au monde le 1er Mai 1450 à Warwick Castle et comme vous l'aurez donc deviner j'ai 19 ans. Je peux également vous dire que je suis promise à John de Vere et hétérosexuelle par la même occasion. Que Dieu me préserve j'en suis fier. Bon sinon je suis fidèle aux Neville. Je issu(e) d'une classe sociale aisée mais que voulez-vous, on ne choisit pas sa famille. Je fais parti(e) des Neville, et allez savoir pourquoi, mais il arrive que l'on me confonde souvent avec Gemma Arterton. Les gens sont vraiment prêts à n'importe quel mensonge ou bassesse d'esprit pour s'attirer les faveurs de certains.


✖ how i think ✖

QUE PENSEZ-VOUS DE L'ANGLETERRE ? ♦️ Vous tenez vraiment à avoir mon avis ? Vraiment ? Si c'est la cas, je vous répondrais en toute noblesse et féminité que c'est un sacré foutoir. Et encore, ceci est un euphémisme. Tout cela me désole. Toutes ces vaines petites batailles ne mènent à rien si ce n'est déchirer notre beau pays. Mais enfin, je suis une Neville. Je dois savoir voir l'opportunité dans chaque situation. Or, ici, les portes nous sont grandes ouvertes grâce au conflit. Je dois pouvoir et surtout savoir jouer les bonnes cartes. Pourquoi ne le pourrais-je pas, d'ailleurs ? Certains disent que notre famille a ça dans le sang. Ils ne croient pas si bien dire.

POUR VOUS, QUI EST LE ROI LÉGITIME ? ♦️ Oh, en voilà une question complexe. Comme je vous l'ai signalé plus haut, je suis une Neville. Je soutiens donc, en toute logique, les avis et les décisions prises par mon frère, Richard. Le "faiseur de rois" comme on aime le surnommer. Je suis sûre que vous en avez déjà entendu parler. Si c'est la cas, vous devez également savoir qu'il a soutenu cet imbécile d'Edouard. Oui, oui, le roi actuel qui a osé magouiller dans notre dos alors que nous lui avons -pratiquement- posé la couronne sur sa petite tête d'écervelé. Je dois dire que nous ne sommes pas ravis de se retournement de situation. Pas ravis du tout. J'ai entendu dire que mon cher frère songeait à retourner sa veste, lui aussi. Pour qui ? me demanderez-vous. Je peux vous faire une confidence ? Il m'a murmuré que la frère d'Edouard était une personnalité intéressante. Je vous laisse méditer là-dessus.

QUE PENSEZ-VOUS D'EDWARD IV ? ♦️ Je dois vous prévenir. Je ne vais pas mâcher mes mots. Ce sombre imbécile, fieffé individu doublé d'un manant sans une once de charisme a voulu nous jouer un sale tour, à nous, la famille Neville ? Nous l'avons fait Roi. Nous et personne d'autre. Alors que nous prévoyions de grandes choses pour lui, une alliance avec la France et le soutien des troupes françaises, lui préfère se marier avec Elizabeth Woodville ? Il choisit la Bourgogne plutôt que nos voisins d'Outre-Manche, choisis par Richard ? Grand bien lui fasse ! La couronne ne restera pas longtemps sur sa tête, à ce train là. Une chose capitale lui est sortie de la tête. Les Neville, eux, n'oublient jamais. Oh, et un dernière petite recommandation. Edouard ferait bien de profiter du trône. Son postérieur ne l'usera plus bien longtemps.

QUE PENSEZ-VOUS D' ELIZABETH WOODVILLE ? DE SA FAMILLE ? ♦️ Vous aimez les questions qui posent problème, n'est-ce-pas ? Essayeriez-vous de m'importuner ? Je le crois bien. Mais puisque vous semblez aimer ça, je vais vous répondre une nouvelle fois qu'Edouard a fait un très mauvais choix en ce qui concerne son épouse. Richard avait tout préparé. A la perfection. Une princesse française était déjà sur la liste d'attente pour devenir reine d'Angleterre. Et voilà qu'Elizabeth Woodville débarque comme une fleur ! Comment Edouard a-t-il pu cacher cela aux Neville ? Nous sommes maintenant dans une mauvaise posture face à la France, incapables de répondre aux promesses faites. Et le pire dans tout ça, le savez-vous ? L'influence des Woodville dépasserait la nôtre, à ce que l'on dit. Tss, foutaises. Cette famille n'est qu'un condensé d'êtres obscènes qui n'ont rien à faire à la Coure. Plus vite ils déguerpiront, mieux les choses iront.

QUELLE RELATION ENTRETENEZ-VOUS AVEC LA RELIGION/DIEU ? ♦️ Sans être un modèle de chrétienté, je me considère assez pieuse. Ni trop, à l'image de ses grenouilles d'eau bénite qui se flagelle aux moindres petits mensonges et qui abîment leur fond de culotte sur les bancs inconfortables des églises, ni trop peu, comme ces filles de petite vertu qui arpentent les trottoirs pour se divertir. Vous voyez très bien de quoi je veux parler. Enfin, on peut dire que je crois en Dieu. Même si je préfère toujours avoir une explication rationnelle avant de m'en remettre à la divine providence. Et puis, si l'on respectait à la lettre la sainte parole et chaque petite phrase, aussi insignifiante soit-elle, de la Bible, nous ne pourrions plus vivre. Une petite digression ne peut pas faire de mal. En ce bas monde, les pêchés, les fautes et les mensonges sont les maîtres mots de la survie, après tout.

CROYEZ-VOUS EN LA SORCELLERIE ? ♦️ Voici probablement la question la plus surprenante de votre petit questionnaire. Moins déplaisante que les autres, je dois l'admettre. Pour être tout à fait honnête, je n'y crois absolument pas. Tous ces rituels à deux sous, ces chandeliers, ces sacrifices et ces incantations mystérieuses me dépassent. D'ailleurs, existent-ils encore des personnes qui pensent que ces choses fonctionnent réellement ? Si c'est le cas, je dois avouer que ces gens sont bien sots. Non pas que la sorcellerie me dérange. A vrai dire, elle me fait plutôt sourire.
✖ Me, Myself & I ✖

✖ Behind the screen ✖
âge • 19 ans
prénom ou pseudo • hannami
sexe • Tout ce qu'il y a de plus féminin !
comment as tu connu le forum ? • PRD Very Happy 
présence • Variable. Environ 3 jours par semaine après la rentrée Smile
autre chose ? • Kiwi !
code du règlement • Ok by Edward

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Margaret Neville le Lun 26 Aoû - 10:51, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 15:45


✖ My Story ✖


THE LAST CHILD OF THE NEVILLE FAMILY

Entre mes doigts noués, je sentais l'insecte gesticuler. Incapable de se défaire de ma prison de chair, il remuait comme un asticot pris dans le bec d'un poulet. J'écartais un peu mes paumes pour y approcher mon œil et voir la libellule se débattre. Ses minuscules ailes transparentes, veinées de centaines de petits traits fins, frottaient contre ma peau, la chatouillait et me faisaient glousser. Je ne savais si je riais à cause de la sensation des frémissements des membranes de l'insecte dans mes mains où si c'était parce que je la savais à ma merci. Que pouvait-elle bien penser, à cet instant précis ? En admettant qu'elle puisse penser, bien évidement... Peut-être songeait-elle à sa mort prochaine ? Était-elle mue par l'instinct de survie ? Je ne me lassais pas de l'observer. Affolée, ses yeux irisées aux multiples facettes roulaient sur sa tête grosse comme la pointe d'une épingle. Sa carcasse bleutée tremblaient sous les frémissements frénétiques de ses ailes. Galvanisée par mon sentiment de toute puissance, je me disais que je pouvais l'écraser d'une simple impulsion. Je ressentais rarement le sentiment de supériorité qui gonflait ma poitrine à cet instant précis. Dernière née de la famille Neville. Celle qui n'aurait pas de bon mariage. Celle qu'on oubliait trop facilement. Je n'avais pas besoin qu'on me le dise. Je le sentais, tout simplement. D'ailleurs, n'étais-je pas en train de chasser des insectes plutôt que de m'entraîner à monter à cheval ? Personne n'était venu me chercher. Et personne ne le ferait. Même si Père me disait que j'étais trop petite pour comprendre, je savais ces choses là. Il me faudrait être plus jolie, plus intelligente ou plus machiavélique que mes aînés pour obtenir la même chose. Comme cette stupide libellule, je n'étais qu'une petite chose chétive, chez les Neville. Je valais toujours mieux que toute ces petites gens mais je serais toujours moins bien que mes frères et sœurs. Avec cet insignifiant insecte, je pouvais jouer au Dieu. Décider de sa vie et de sa mort. D'ailleurs, le Seigneur ne faisait-il pas la même chose avec les hommes ? N'avais-je pas le droit, moi aussi, de m'amuser ? Frénétique, la bestiole se heurtait contre mes paumes. L'être humain ressentit-il la même chose, avant de mourir ? J'aurais voulu lui arracher les ailes et la voir se débattre avec la mort. Cependant, je n'en fis rien. Bien que mes doigts me démangeaient, je restais plantée au milieu du gazon à l'observer, me délectant lentement de son supplice. C'était cruel. Mère disait souvent que les enfants étaient foncièrement méchants les uns avec les autres. J'étais une enfant, après tout. On se plaisait tellement à me le répéter.

_Lady Margaret ? Lady Margaret !

Je fronçais les sourcils. Avait-on enfin remarqué que je manquais à mes cours d'équitation ? Cela était peu probable. Mon absence passait souvent inaperçue. Je me retournais vers les éclats de voix qui scandait mon nom. A la vue de la silhouette replète qui me faisait de grands gestes et à la voix grasse qui criait, j'en déduisis de suite qu'il s'agissait de ma nourrice. Une vieille femme au teint terne et aux cheveux tout aussi gris. Ses yeux exorbités lui donnait l'apparence d'une grenouille constamment étonnée. Elle n'était ni belle, ni élégante. Pourtant, je ne la trouvais pas désagréable. Je l'appréciais même un peu. J'aimais les histoires qu'elle me racontait, le soir, pour que je m'endorme. Elle avait toujours été aimable avec moi.

Je m'approchais de l'entrée du château de Warwick où elle se trouvait en trottinant. Je dissimulais la libellule dans mon dos et serrais le poing pour étouffer ses protestations. Elle cessa de bourdonner. Ma nourrice posa une main affectueuse sur ma tête avant de s'agenouiller devant moi. Je détestais quand les adultes me parlaient de haut. Je ne voyais pas leurs yeux et l'expression de leur visage. Cela me décontenançait.

_Votre père et votre frère sont revenus ! L'ennemi à battu en retraite. Ils ont gagné !

Je laissais un cri de joie franchir le seuil de mes lèvres et mis mes mains devant ma bouche pour masquer mon sourire. L'insecte en profita pour s'envoler. Ma famille venait de remporter la première bataille de Saint-Albans contre les lancastres.

Nous étions en 1455, j'avais cinq ans et la guerre des Deux-Roses venait d'être déclarée.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Margaret Neville le Lun 26 Aoû - 13:35, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 15:45


✖ My Story ✖


THE SISTER OF THE KINGMAKER

Vivre à la Coure s'avérait beaucoup plus ennuyant que ce à quoi je m'attendais. La vie y était incroyablement plate et sans rebondissement. Je regrettais presque mon existence, toute aussi paisible mais rythmée par des jeux de campagne, à Warwick. Ici, je ne faisais que me tenir droite, sourire poliment et étudier. J'aimais apprendre mais quelques fois, ma patience et ma soif de connaissance arrivait à se tarir. J'aurais voulu participer aux intrigues, aux jeux de pions et de batailles avec Père et Richard mais on me rabrouait sans ménagement car j'étais une enfant, mais cerise sur le gâteau, parce que j'étais une fille. Alors comme ça, je n'avais le droit que de me pavaner dans mes jolies robes chatoyantes et assister à d'interminables buffets ou tous se gavaient jusqu'à l'indigestion ? Soit. Au moins, avec l'alcool, les langues se déliaient. Ce qui était tout aussi dangereux que d'avancer des armée sur une carte abimée et jaunie en parlant de guerre et de coup d'état.

Depuis les nombreuses victoire de mon père et de mon frère aîné, nous vivions -de façon plus au moins permanente- au palais, à Londres. Enfermée entre quatre murs, j'avais l'impression d'y être en prison. Surtout quand j'y restais seule avec Mère et que tous mes frères partaient combattre l'ennemi et que mes sœurs partaient à la chasse au noble gentilhomme. Ce qui était d'ailleurs le cas aujourd'hui. A Wakefield, m'avait dit Mère. Ils en reviendraient victorieux. Comme d'habitude. J'en étais certaine.

En attendant leur retour, je tuais le temps comme pouvait le faire une fille de neuf ans. Je brodais, lisais et regardais la ville par la fenêtre. Dans les ruelles étroites d'un Londres brumeux et glacial, je voyais la foule, informe et monstrueuse arpenter les pavés. A quoi ressemblait la vie de ces gens ? Mourraient-ils de faim et de froid ? Décembre creusait-il leur estomac déjà vide ? Je ne pouvais imaginer. D'ailleurs, pourquoi m'y intéressais-je ? Ils étaient insignifiants. Comme cette petite libellule que j'avais attrapée, étant plus jeune. Ridicule. Comme elle, ils se débattaient avec la vie dans l'espoir de sortir la tête hors de l'eau en sachant qu'ils ne pourraient en prendre que des bouffées. Alors que moi, nous, les nobles et les riches, regardions les profondeurs où ils vivaient depuis notre petit nuage. Rien ne pouvait nous atteindre. Rien.

Je m'arrachais au spectacle des petites gens se pressant dans les rues lorsque j'entendis des pas pressés résonner dans le couloir. Mère se dressa, droite comme un "i". Son visage doux était trahi par la froideur de ses yeux sombres. Les mêmes que les miens, disait-on souvent. Elle paraissait presque belle malgré les années qui avait creusé sa peau de porcelaine de multiples rides. On toqua. Trois coups secs. Ma nourrice qui brodait près de nous (et que j'avais oubliée) se leva d'un bon et ouvrit au visiteur. Les yeux grands ouverts, les joues roses d'avoir couru, il nous toisa comme si nous étions des fantômes.

_Lady Neville, nous avons des nouvelles.

Le messager n'avait aucunement besoin de préciser à propos de quoi. Mère le savait aussi bien que moi. C'était à propos de Wakefield.

_Eh bien, allez-y, je vous écoute, cingla la voix de Mère.

L'homme toussota.

_Lord Neville a été fait prisonnier.

Mon cœur remonta jusque dans ma gorge, m'empêchant de respirer. Je dissimulais le tremblement de mes mains sous les plis de ma robe ornée de perles. Comment ? Que venait-il de dire ? Ce n'était pas possible ! Père était imbattable. Personne ne pouvait l'abattre. Personne. Je jetais un regard désespéré à ma mère. Le visage toujours impassible, son anxiété n'était trahie que par les papillonnement de ses paupières.

_Les lancastres ont annoncé que sa décapitation aura lieu demain, à l'aube.

Je hoquetais de surprise et d'horreur. Je luttais contre les larmes qui menaçaient de s'enfuir sur mes joues.

_Votre beau-frère, Thomas Neville est mort. Tout comme le Duc d'York et son fils, Edmund.

Je sentis la main froide comme la glace de Mère serrer mon épaule gauche. D'un coup de tête, elle le congédia.

Je ne dormis pas de la nuit, tourmenté par l'image de Père et de sa tête, roulant dans la poussière. Je ne priais pas Dieu. Que pouvait-il faire ? Il était aussi inutile que moi. Sauf s'il pouvait ralentir le temps. Ou le remonter. Lorsque le soleil se leva, je ne pus sentir que la hauteur de mon impuissance. Mère, assise près de la fenêtre, ne daigna pas tourner les yeux vers moi lorsque j'éclatais en sanglots.

_Une lady ne pleure pas, Margaret, me dit-elle d'une voix tremblante. Levez la tête et montrez à vos ennemis que vous n'avez pas peur.

Je renifla et essuyais mes joues d'un revers de manches.

_Je ne leur pardonnerais jamais, Mère. Je vais les faire payer. Tous.

Elle me jeta un regard dont je n'arrivais à déchiffrer l'expression.

_La vengeance est un plat qui se mange froid. N'oublie pas, une femme ne se salie jamais les mains. Laisse donc les hommes s'entretuer. Nous sommes beaucoup plus malignes. Je suis sure que tes mains créeront d'excellent pantins.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Margaret Neville le Lun 26 Aoû - 9:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 15:45


✖ My Story ✖


THE FUTURE COUNTESS OF OXFORD

Peu de temps après la défaite et la mort de Père, ce fut au tour de Richard d'être en déroute. Ridiculisé lors de la seconde bataille de Saint-Albans, il ne revint en force que grâce au Prince Edouard d'York. Qu'il fit Roi, par la même occasion. Alors que nous étions en pleine ascension, Thomas et Joan, un de mes frères et une de mes sœurs aînés ainsi que Mère moururent. Je m'étais sentie abandonnée. Richard couvait le Roi et arrangeait ses affaires à la perfection si bien qu'il ne pouvait se focaliser que sur cela. Je ne lui en voulait pas. C'était grâce à lui que nous avions notre place à Londres. Cependant, que pouvais-je faire seule ? Nous étions affaiblis mais pas vulnérable, c'était déjà ça. Je m'adonnais aux frivolités pour oublier la mort de mes proches. J'enchaînais bals, buffets, rires et amusements. Je montrais que tout cela ne m’atteignait pas, comme Mère me l'avait enseigné, il y avait de cela dix ans.

Tout finissait toujours pas s'arranger, n'est ce pas ? C'était ce qui je croyais. C'était ce que j'avais toujours cru. Jusqu'à ce que le Roi n'en fasse qu'à sa tête. Qu'il délaisse les conseils de mon frère pour voler de ses propres ailes. L'idiot. L'imbécile. Stupide libellule. Richard pourrait l'écraser avec le talon de sa botte. N'était-il pas "le faiseur de Roi" ? Ne décidait-il pas de qui avait la couronne et qui ne l'avait plus ? Il nous avait trahis, nous, les Neville, en épousant cette Elizabeth Woodville. Il nous avait tourné en dérision face aux français. Et ce, deux fois de suite. S'en était trop.

Richard avait tenu à m'éloigner peu à peu de la Coure. Je n'y résidais qu'épisodiquement. Le retour à Warwick m'avait fait tout drôle. Une drôle de mélancolie, un état d'esprit que je ne connaissais que peu, avait enserré mon cœur. Le palais me manquait un peu. Au sein des murs qui m'avaient vu grandir, je me retrouvais encerclée de fantômes, mes nuits hantées par des cauchemars qui me réveillaient, transpirante et la gorge sèche. Le faste et les fêtes de Londres m'aidaient à oublier. Ici, je n'étais plus que la petite fille terrorisée et incapable. Où était passée Margaret ? La femme de dix-neuf ans qui ne craignait rien ni personne ? Où était passée la soif de vengeance ? Celle qui me brûlait la gorge à force de crier son nom ? Celle qui m'habitait en permanence et qui me dévorait le entrailles ? Elle avait disparu pour laisser place à la fillette de cinq ans qui attrapait des libellules. Qui craignait encore et toujours la mort de ses proches. Pourtant, ceux-ci avaient déjà disparus. Les moments où je rentrais à la Coure étaient comme de grands bols d'airs frais où je pouvais faire tourner ma tête au son des musiciens et rire de chœur avec mon cavalier. Plus j'y pensais, plus les souvenirs de cette foule noire qui avait arpenté les rues sinueuses à la recherche de nourriture me revenait en mémoire. Je leur ressemblais. Prisonnière d'une condition que je ne désirais pas. Désireuse de remonter à la surface. Qui pouvait m'en donner l’opportunité ?

La réponse ne se fit pas longtemps attendre. Richard avait arrangé quelque chose, pour moi. Alors qu'on le disait de plus en plus enclin à la cause lacastrienne, les mêmes qui avait décapité notre bien aimé Père, il m'avait promise en fiançailles à John de Vere qui aurait été impliqué dans un complot contre le Roi. Le Comte d'Oxford. Comtesse. Voilà un titre qui ne me déplaisait pas.

Cependant, l’allégeance de mon frère me préoccupait plus que de mon futur mariage, aussi noble soit-il. Je voulais venger Père. Anéantir les Lancastres et leur stupide rose rouge sang. Mais, si Richard les suivait... Que devais-je faire ? Qui devais-je croire ? John de Vere, mon époux, ne serait-il pas un lancastre ? Je pactisais avec l'ennemi. Père ne me pardonnerait jamais. Mais j'étais une Neville. Il en fallait plus pour m'abattre et me réduire au silence pour faire de moi une parfaite femme d'intérieur. Après tout, les femmes sont bien plus malignes, n'est-il pas ?

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Margaret Neville le Lun 26 Aoû - 10:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 15:46

Je pense avoir réservé assez de place ! A vous mes loulous Evil or Very Mad 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 11/07/2013
◆ MISSIVES ENVOYEES : 641

MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 15:49

Yeahhhhhhh  
UNE NEVILLLE Casserole 
Bref ... BIENVENUE et bonne chance pour ta fiche coeur 

_________________
   
pretty face and electric soul
Oh that grace, oh that body. Oh that face makes me wanna party. He's my sun. Will you still love me when I got nothing but my aching soul ? -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 16:14

bienvenue parmi nous et Gemma est un excellent choix I love you
Revenir en haut Aller en bas


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 15/08/2013
◆ MISSIVES ENVOYEES : 239
◆ LOCALISATION : A Londres

MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 16:59

Bienvenue sur le forum Canard 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 17:29

Bienvenue !  
Très joli avatar Very Happy Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 18:55

Bienvenue sur le forum coeur
Bonne chance pour ta fiche cute
Si t'as un soucis, fais nous signe hein

Edward.
Revenir en haut Aller en bas

♣The White Queen♣
avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 03/07/2013
◆ MISSIVES ENVOYEES : 721
◆ LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 15 Aoû - 19:01

Oh une Neville  Bienvenue! Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Ven 16 Aoû - 15:21

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche  
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Jeu 22 Aoû - 21:45

Bonsoir, Bonsoir
Voilà une semaine que tu t'es inscrite et je vois que ta fiche n'est pas encore terminée. Attention à ne pas trop tirer sur la corde Rolling Eyes. Bonne chance pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Ven 23 Aoû - 13:11

Désolée ! J'allais justement envoyer un mail aux admins Very Happy Je suis à l'étranger en ce moment (plutôt un voyage imprévu) et donc, je bénéficie d'une connexion Wi-Fi plutôt instable. Je pense être en mesure de poster le reste de la fiche Lundi voire Dimanche, dans le meilleur des cas...

Merci Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Ven 23 Aoû - 13:20

Pas de soucis, je vais t'ajouter une semaine alors pour terminer ta fiche histoire pour toi d'avoir le temps . Merci d'avoir prévenu cute
Revenir en haut Aller en bas

♣The White Queen♣
avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 03/07/2013
◆ MISSIVES ENVOYEES : 721
◆ LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own. Lun 26 Aoû - 11:26



Bienvenue sur TWOR !


Bon eh bien je te valide ! Coucou Margaret ! Je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisirs à lire ta fiche qui pour moi est un coup de cœur dans le sens où l’on voit bien l’évolution de son personnage , ses sentiments ainsi que ses buts dans la vie. La dernière partie m’a beaucoup plu lorsqu’elle exprime sa joie de devenir comtesse mais aussi les doutes vis-à-vis du changement d’allégeance de Richard. En somme, le moment où tu écris qu’elle doit se venger de son père me semble très pertinent à jouer. Enfin la dernière phrase concernant les femmes est très juste puisque les femmes jouent un grand rôle dans cette guerre. En tout cas, ton personnage est plus que prometteur. Je suis heureuse de te valider ! Toute ta petite famille va te sauter dessus ! Bienvenue donc !.

Tu es validée ! Tu peux à présent aller recenser ton avatar dans le bottin. Tu peux également te rendre dans la partie liens pour te faire de nouveaux amis à la cour ou encore organiser tes rp's. Si tu le souhaites, tu as la possibilité de créer un scénario. Une fois ceci fait, tu peux aller faire un tour dans les demandes, sait-on jamais. Il t'es aussi possible de te faire aider pour ton intégration sur le forum, pour cela il te suffit de faire une demande de parrainage. Si tu as la moindre question n'hésite pas non plus à faire signe aux membres du staff, nous serons ravis de te guider sur le forum. Wink

Pour t'intégrer, tu peux également aller faire un tour du côté du flood ou viens sur la ChatBox pour t'amuser avec les membres, tu verras on ne mord pas.
Nous sommes très heureux de te compter parmi nous et espérons que tu passeras de très bons moments sur le forum.

A présent bon jeu sur TWOR !



©️ fiche par Eris

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own.

Revenir en haut Aller en bas
 

Margaret Neville ✽ No need to be part of a clan. I have my own.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WARS OF ROSES ♕  :: La rose de ce matin est éclose :: L'adoubement :: Au coeur du complot-