AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 if you could only see the beast you've made of me +

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 27/08/2014
◆ MISSIVES ENVOYEES : 17

MessageSujet: if you could only see the beast you've made of me + Mer 27 Aoû - 18:25


✖ GRACE STUART✖
« bâtarde royale »

✖ WHO I AM ✖
Je suis venu(e) au monde 28 avril 1449à Edimbourg et comme vous l'aurez donc deviner j'ai19 ans ans. Je peux également vous dire que je suis fiancée contre mon gré et hétérosexuelpar la même occasion. Que Dieu me préserve j'en suis fière. Bon sinon je suis fidèle aux York. Je suis issu(e) d'une classe sociale moyenne mais que voulez-vous, on ne choisit pas sa famille. Je fais partie des étrangers, et allez savoir pourquoi, mais il arrive que l'on me confonde souvent avec Sophie Turner. Les gens sont vraiment prêts à n'importe quel mensonge ou bassesse d'esprit pour s'attirer les faveurs de certains.


✖ how i think ✖

QUE PENSEZ-VOUS DE L'ANGLETERRE ? ♦️ L’Angleterre, cette terre vaste et recouverte de verdure n'est pas mon pays d'origine. En effet je suis née un peu plus au nord, en Écosse, là où la pluie et le vent ont réussi à éclipser tous les autres éléments. Néanmoins, je vois cette terre comme la mienne. Elle est celle qui m'a accueillie quand j'en avais le plus besoin. Ses habitants m'ont accepté malgré mon statut d'étrangère. Et pour cela je lui en suis reconnaissante.

POUR VOUS, QUI EST LE ROI LÉGITIME ? ♦️ Je ne me mêle guère de politique. Les problèmes qu'a rencontré mon père au cours de son règne m'ont dissuadé de m’intéresser à une telle activité. De plus, je n'étais pas encore en Angleterre quand a eu lieu le renversement d'Henri VI. Cependant il est l'homme que mon défunt père soutenait officiellement. Etait-il vrai dans sa fidélité ? Cela reste à voir. Pour l'instant, tout ce que je sais, c'est que dans la vie, c'est toujours le plus fort qui gagne. Ainsi, si Dieu a mis Edward IV sur le trône, c'est que ce dernier le sert bien mieux que l'ancien souverain.

QUE PENSEZ-VOUS D'EDWARD IV ? ♦️ Edward IV est un bel homme certes, mais ce que j'apprécie le plus chez lui, ce n'est pas sa beauté, mais bien la gentillesse et la bienveillance dont il fait preuve. Il a accepté de m’accueillir à la cours de Londres malgré mes origines et les soucis que cela pouvait lui encourir. Je l'admire énormément.

QUE PENSEZ-VOUS D' ELIZABETH WOODVILLE ? DE SA FAMILLE ? ♦️ Je ne comprends pas pourquoi certaines personnes n'apprécient pas cette femme si sa famille. Je la trouve pourtant charmante et d'une beauté à couper le souffle. De plus, dans quelques temps je serais sa sœur. Cette perspective me réjouit et j'ai grande hâte de faire partie de cette famille aimante contrairement à la mienne. Aurais-je enfin la perspective d'être heureuse ?

QUELLE RELATION ENTRETENEZ-VOUS AVEC LA RELIGION/DIEU ? ♦️ Bien que je sois baptisée et que j'aille tous les dimanche à la messe, je pense que Dieu s'est détourné de moi. A la mort de mon père, il a fait de moi le jouet du destin. D'infernales années m'attendaient et depuis que j'ai compris qu'Il ne m'aiderait pas dans mon cauchemar, je crois de moins en moins en Lui.

CROYEZ-VOUS EN LA SORCELLERIE ? ♦️ Là d'où je viens, les gens sont très superstitieux. Alors, il en va de même pour moi. Je ne pense pas que la sorcellerie soit une réalité, mais pourquoi pas une éventualité comme les esprits torturés restés sur Terre pour nous hanter ou tant d'autres choses du même acabit.
✖ Me, Myself & I ✖

✖ Behind the screen ✖
âge • 16 ans
prénom ou pseudo • Eris
sexe • 100 % fille  
comment as tu connu le forum ? • je l'ai crée Razz
présence • le plus souvent possible
autre chose ? • la schizophrénie me gagne  
code du règlement • OK by me

image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Grace Stuart le Jeu 28 Aoû - 10:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 27/08/2014
◆ MISSIVES ENVOYEES : 17

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Mer 27 Aoû - 18:27


✖ My Story ✖

« Le roi est mort ! Vive le Roi ! ». J'entendais cette phrase depuis des heures. Elle me donnait mal à la tête. Je voulais absolument partir d'ici, rejoindre ma mère dans son hôtel dans le centre d'Édimbourg, quitter ce château où l'odeur de la mort s'insinuait en moi. Des larmes coulaient le long de mes joues rougies par le froid. Je le voyais là, étendu et immobile comme jamais il ne l'avait été. Mon père. Mon roi. Il avait tout du cadavre qu'il était et je me fis violence pour ne pas effondrer devant ce corps sans vie. Je mordais violemment les lèvres, serrais mes poings, pestais contre la justice de Dieu. Pourquoi nous – me- l'avait-Il enlevé ? Il était encore si jeune et nous, ses enfants, avions encore besoin de lui. Surtout moi, son aînée, sa bâtarde. J'avais besoin de sa protection, de l'amour que lui seul savait me procurer. Je sentais la présence de mes demi-frères et sœurs : Marie, Jacques, Marguerite et les autres. Certains comprenaient ce qui se passait, d'autres se contentaient de regarder la triste scène dans les bras de leur nourrice.
Des bougies lançaient de grandes ombres dans la chapelle. Je regrettais que ma mère ne soit pas là pour voir une dernière fois l'homme qui l'avait aimé de tout son cœur treize ans. Cependant, cela aurait fait scandale et la reine Marie ne l'aurait certainement pas accepté. Or, elle me tolérait moi, une fillette de onze ans qui n'avait rien à voir avec elle et dont tout le monde disait que j'étais le portrait exact de mon père. Durant toutes ces années, elle n'avait jamais montré un seul signe d'inimitié à mon égard. Et lorsqu'elle se retourna pour me regarder de ses yeux aussi noirs que l'enfer, je sus à ce moment précis que j'aurais préféré qu'elle me chasse. Elle respirait le désespoir et la tristesse. Elle avait de toute évidence aimée son époux et celui-ci avait aimé ma mère. Je ressentis soudain une grande pitié pour elle.
Puis ce fut la fin de la cérémonie. La reine Marie se leva, prit la main de ses aînés et partit de la chapelle, la tête haute, toute vêtue de noir. J'allais pour la suivre comme d'habitude, mais on me retint. Je levais mon visage et vis des gardes qui m'agrippaient de leurs grosses mains gantées. C'est à ce moment-là que je sus que ma vie de princesse allait changer. Je ne serais plus une princesse à moitié royale, mais une bâtarde.


« Non, votre Grâce je vous en prie ! Non, s'il vous plaît ne faites pas ça ! »

Je tombais à genoux devant une assemblée aux regards sans pitié. Je fixais mon jeune frère, Jacques et le suppliais de ne pas commettre un acte aussi cruel qu'insensé. Depuis la mort de mon père il y a de cela quatre ans, je vivais un véritable enfer chaque jour. Entre les sévices que m'infligeait le jeune souverain et la cruauté dont faisait preuve sa mère, je m'étonnais encore d'être encore en vie. Je n'avais plus rien de l'enfant candide et joyeuse qui vivait à la cour auprès de son père. À présent, je résidais au château sous bonne garde comme une prisonnière et n'avais le droit de voir ma mère qu'une fois l'an. La peur et le doute s'étaient insinués en moi. Je n'étais plus que l'ombre de moi-même.
L'archevêque de Saint Andrews souriait avec sadisme tandis qu'il me voyait ramper aux pieds du trône pour réclamer que la vie de ma mère soit épargnée. On la soupçonnait injustement de vouloir renverser Jacques pour y mettre le nouveau roi Edouard IV sur le trône. Oui, elle était anglaise, mais jamais elle n'aurait voulu la mort du fils du seul homme qu'elle n'ait jamais aimé . Cela n'était en vérité qu'un odieux mensonge pour la mener à la mort. Personne ne l'avait aimé. Personne n'aime les femmes qui ont trop d'influence sur les hommes. Et Jacques se montrait bien plus cruel depuis le décès de sa mère. Alors, sans hésité il avait accepté l'idée du régent. Et je me retrouvais donc à marchander la vie de ma mère comme je le pouvais.
Jacques vint me rejoindre et m'aida à me relever. Je cru un instant qu'il acceptait de revoir sa décision, d'avoir une quelconque merci. Or, dès que je vis la lueur vicieuse dans son regard aussi sombre que celui de l'ancienne Reine, je compris que la partie était perdue d'avance. Il voulait me faire souffrir pour l'affection que notre père m'avait donnée et non à lui. Il avait beau être plus jeune, il me dominait d'une tête. Comment avait-on pu en arriver là ?

« Grace, la putain que vous appelez mère a commis le crime de haute trahison et il est donc de mon devoir et de celui de l’Évêque Kennedy de l’exécuter pour montrer l'exemple. Quoi que vous disiez, elle sera exécutée demain matin à l'aube. Mais peut-être devrais-je également vous tuer ? Peut-être faites-vous partie du complot visant à me destituer de mon trône ?»

J'avais envie de lui cracher à la figure, de le gifler, de l'étrangler et de sentir le dernier souffle de vie s'évaporer de sa personne. Or, je ne fis rien de tout cela. Je me contentais de baisser humblement la tête et de murmurer, la voix étranglée par les sanglots qui me secouaient.

« Non, votre Majesté, jamais je n'aurais fait une telle chose. Vous avez raison je suis ingrate et ma mère une traîtresse. Elle mérite de périr. Puis-je me retirer ? »

Il hocha la tête. Je quittais la pièce sans un regard pour quiconque.



Voilà plus d'un an que j'étais exilée en Angleterre. Une années de félicitée et de libération. Quand je suis arrivée, je n'étais alors qu'une petite chose fragile et brisée. La cruauté de Jacques ne s'arrangeait pas avec l'âge et alors que Marie m'avait toujours aidé, la voilà que elle aussi me tournait le dos. Quand il m'avait envoyé au-delà des frontières Écossaise, j'ai cru que mon cœur allait cesser de battre. Enfin, j'allais pouvoir respirer à nouveaux l'air pur du dehors après huit ans de réclusion. J'allais quitter cette terre qui avait vu la mort de mon père puis de ma mère. Je renaissais rien qu'à l’énonciation de cette nouvelle. Jacques avait cru que cela me peinerait, mais au contraire, en quittant la salle d'audience, j'avais ris de tout mon soul.
En cette belle journée de Mai, des joutes avaient lieu. J'étais dans les gradins, aux côtés des grandes dames de la cour. Le roi me portait en haute estime et j'admirais la reine autant que j'aurais pu le faire avec une mère. J'aimais ce pays, j'aimais ces gens. Ma vie d'avant me paraissait bien loin à présent. Or, des cicatrices persistaient et des cauchemars me hantaient encore. J'avais vécu le pire et le meilleur risquait de m'arriver. En effet, j'étais fiancée au frère même d'Elizabeth Woodville et il me semblait que j'arriverais peut-être à ressentir à nouveaux ce qu'était l'amour. Il était bienveillant et sympathique envers ma personne et même s'il ne m'aimait pas, je priais pour que cela fusse dans un jour prochain. Pour l'instant, je restais donc de glace, souriant pour cacher la détresse qui me collait à la peau.
Soudain, il s'approcha de moi et me tendis sa lance. Richard me sourit et j'en fis de même avant d'attacher mes couleurs sur sa lance.

« Ma dame, j'espère gagner pour vous. » me dit-il.

Je sentis mon cœur battre à tout rompre, mais je restais droite, imperturbable. Je restais sur mes gardes. La vie m'avait montré que du jour au lendemain, tout pouvait changer. J'aspirais au bonheur,  or rien n'étais plus difficile. Après quelques secondes de battements, il partit enfin rejoindre sa place. Le signal retentit et dans une course effrénée, il arriva à frapper son adversaire avant que ce dernier de l'atteigne. Dans un élan, tout le monde se leva et applaudit le vainqueur, moi la première.


image by consolation-prizes # code by shiya.



Dernière édition par Grace Stuart le Jeu 28 Aoû - 16:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 27/05/2014
◆ MISSIVES ENVOYEES : 64

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Jeu 28 Aoû - 2:54

Hello!!! Bienvenu jeune demoiselle! J'espère que tu sauras te plaire!

T'inquiètes tu vas voir on est bien accueillant. Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 27/08/2014
◆ MISSIVES ENVOYEES : 17

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Jeu 28 Aoû - 11:23

Ahah je n'en doute pas
Merci William

_________________


I DON'T KNOW ANY SONGS. NOT ANYMORE + Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♣The White Queen♣
avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 03/07/2013
◆ MISSIVES ENVOYEES : 721
◆ LOCALISATION : Londres

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Ven 29 Aoû - 22:54

C est un magnifique personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 11/07/2013
◆ MISSIVES ENVOYEES : 641

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Sam 30 Aoû - 10:37

Merci Eli

_________________
   
pretty face and electric soul
Oh that grace, oh that body. Oh that face makes me wanna party. He's my sun. Will you still love me when I got nothing but my aching soul ? -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 18/06/2014
◆ MISSIVES ENVOYEES : 84

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Sam 30 Aoû - 14:01

"la schizophrénie me gagne "

Ah bon ? Je vois pas pourquoi ... ! Hahah en tout cas bien joli personnage !

_________________
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


◆ DATE D'ARRIVEE : 27/08/2014
◆ MISSIVES ENVOYEES : 17

MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me + Sam 30 Aoû - 14:05

En tout cas merci Kath

_________________


I DON'T KNOW ANY SONGS. NOT ANYMORE + Le bonheur se cache souvent, ne nous effleure que quand il veut. Peut-être parce qu'il est méfiant, peureux, craintif ou défaillant. Bien sûr rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: if you could only see the beast you've made of me +

Revenir en haut Aller en bas
 

if you could only see the beast you've made of me +

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vidéo] Hero Factory Video Review : Frost Beast
» têtes Westwind sur figurines plastique Gripping beast?
» [Vidéo] Hero Factory Video Review : Combo JAW Beast / FLYER Beast / SPLITTER Beast
» [Revue] Hero Factory 44026 : Crystal Beast vs Bulk
» [Article ChannelFireball] Ask the Pros About Scars / Picks Orders - Antoine Ruel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WARS OF ROSES ♕  :: La rose de ce matin est éclose :: L'adoubement :: Au coeur du complot-